A Marmaris les jupes de ses élèves mettent un directeur de lycée dans tous ses états

On connaissait de Marmaris, siutée en face de l’île de Rhodes dans la région du Mugla sur les bords de la Méditerranée, son fort attachement aux principes laïques et républicains, sa forteresse, ses sites antiques à couper le souffle, ses plages à touristes, ses boîtes de nuits et ses bars qui ne dorment pas et n’ont rien à envier à ceux de la French Riviera. On connaissait moins son directeur de lycée libidineux. Petite plongée, donc, dans les couloirs sombres d’un lycée…

Le 15 janvier, le directeur d’un Lycée à Marmaris « Halıcı Ahmet Urkay Anadolu Lisesi », a visité unes par unes toutes les classes de l’école pendant les heures de cours en demandant à chaque passage : « Que toutes les élèves qui portent des jupes se lèvent »;  puis, après les avoir toutes sorties de leur cours, les a réunies dans la salle principale de l’école. Les jeunes filles ont alors été toutes averties par le directeur de ne pas porter de jupes courtes [au dessus des genoux] les menaçant d’appliquer des procédures disciplinaires dans le cas contraire.

Les élèves se sont alors plaintes déclarant : « Nous avons été averties avec un langage très gênant. ». On devine alors bien quel genre de langage fleuri a dû être envoyé par le directeur de l’école aux jeunes filles…

La chaine de TV turque Odatv rapporte à ce propos le témoignage d’une des élèves concernées : ‘Le responsable s’est baladé d’une classe à l’autre et a réuni les élèves dans la salle. Le Directeur nous a dit « Vous entachez mon nom. Il y a des plaintes de l’entourage » et a ajouté des choses très moches. Nous avons refusé cela en disant « Notre entourage nous juge non pas avec la hauteur de nos jupes mais avec notre cerveau », mais il nous a répondu, « Les règles sont désormais comme ça et vous allez les respecter, sinon j’entamerai des procédures disciplinaires ». Les avertissements et allusions étaient très blessants.

Suite à cette attitude inacceptable de la direction, l’école a reçu à son tour une avalanche de réactions de la part des parents.

Odatv a contacté le Directeur Rafet Coşkun, qui a confirmé la mise en garde des élèves : « Nous recevons des critiques de notre entourage. Nous avons averti les élèves pour qu’elles ne soient pas sujettes à ces critiques. » Coşkun a ajouté qu’il pourrait avoir des élèves qui ont soulevé un peu leur jupes, avec l’émotion de la jeunesse, et a ajouté : « Qu’il y ait un lien avec l’école ou non, nous ne méritons pas des critiques émises par certaines personnes.»

Ce Lycée de Marmaris a alors une nouvelle fois été sujet de l’actualité pour son « interdiction du port de la jupe ».

manif-TLB
“touche pas à ma jupe, on demandera des comptes”

L’agence Mynet annonce que les jeunes membres de Türkiye Liseliler Birliği (Union des lycéens de Turquie) ont organisé un rassemblement le 19 janvier et lu un communiqué de presse pour contester. Les élèves kémalistes portant une banderole « Touche pas à ma jupe » ont déclaré « Cette application de la direction du Lycée Halıcı Ahmet Urkay est un coup d’état contre l’enseignement laïque et libre. La jeunesse d’Atatürk est débout et défend sa liberté. Les mentalités intégristes ne pourront pas nous empêcher.»

 Une anecdote qui n’est pas sans rappeler, enfin, les débats dans la société française, provoqués en 2009 par la sortie du film La Journée de la Jupe et avait valu à Arte, son record d’audience historique, ainsi qu’un césar de meilleur actrice pour Isabelle Adjani.

KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil


KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

About KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

Related posts