Quelques jours après l’attentat de Suruç qui a enlevé la vie à 32 jeunes, le YDG-H (Mouvement de jeunesse démocratique et patriote),  a revendiqué, dans une déclaration, la mort d’un homme dénommé Mürsel Gül, tué mercredi soir.

mursel-gul-daeshL’organisation affirme que Mürsel Gül était en fait un membre haut gradé de Daesh et qu’il était en phase de préparation d’un nouvel attentat à la bombe.

Selon le YDG-H, Mürsel combattait dans les rangs de Daesh à Kobanê. Blessé, il était revenu à Istanbul il y a 7 mois, pour se faire soigner et y était présent depuis.

Mürsel Gül aurait été actif également sur les réseaux sociaux, sous le pseudo « Selef Ebu Selef » sur Twitter, et en tant que Mürsel Gül sur Facebook

Il aurait exprimé sa satisfaction de l’assassinat de 32 jeunes à Suruç, dans l’attentat, sur ce compte Facebook, avant qu’il ne soit désactivé.

mursel-gul-fb-publication

Les infidèles étaient en troupeau à Suruç. Ils sont explosés, mais ils ne sont pas revenus à la raison. Ils se réunissent ici et là encore en troupeau et ils arrivent. Qu’est-ce qu’il sont cons, juste hier ils sont explosés, ils ne réalisent le pas, ils ne se dispersent pas. Allah SWT [Glorifié et exalté soit Il] les a réunis et les a fait périr ensemble, elhamdulillah [que Allah soit loué]. 32 personnes c’est 32 personnes, c’est déjà ça de gagné. Aujourd’hui c’est 32, demain ce sera 320 inch Allah [Si Allah le veut]. Allez, que ça prospère.

Le YDG-H affirme que leur surveillance et actions contre Daesh se poursuivront et que si nécessaire d’autres membres pourraient être également exécutés. Il ajoute :

Les comptes du massacre de Suruç seront faits.

Par ailleurs, la mort de Mürsel a été annoncée sur les réseaux sociaux, via des comptes connus par leur proximité avec Daesh. Ces mêmes sources ont également diffusé des publications menaçant le PKK de vengeance, pour la mort de Mürsel.